Ronde de nuit #2

 

Moutier, Musée jurassien des Beaux-Arts -
Exposition de Noël 2006 

   

Une balle de golfe avance dans une course uniforme régulière, trépidante, dans un mouvement perpétuel, constant, incessant.
Illusion créée par un objet sphérique. La structure se brouille dans un moiré tandis que la ligne tracée sur la balle oscille comme une flamme (rotation). Cette même ligne rouge rythme le mouvement façon très précise.


Balle de golf (33 1/3 t/min), 2006
DVD boucle de 3’16’’
Moniteur, lecteur DVD
 
 
Ronde de nuit, 2006
DVD, boucle de 3’24’’ projetée sur écran 200 x 265 cm 
beamer, lecteur DVD


Un ruban synthétique de clôture électrique est tendu autour d’une structure cubique (2 x 2 x 2 m).
Le ruban, de par sa nature délimite l’espace. Cet élément renvoie au thème de la ronde de nuit dans ses notion de limite, mais aussi de surveillance et de contrôle. 
L’utilisation d’un éclairage ponctuel artificiel renforce la notion de focalisation, d’observation.
La caméra suit le fil jaune de façon continue, au gré de la trajectoire, recréant ainsi l’illusion de volumes recomposés. Le spectateur se meut à l’intérieur/extérieur de l’espace.
 
 Verger, 2006
Son
CD, boucle de 7’21’’
Lecteur CD, haut parleurs
Prise de son directe de génisses interloquées par un visiteur nocturne équipé d’une lampe de poche et d’un micro. On entend distinctement les bêtes respirer, ruminer, brouter, de même que le vent, les pas dans l’herbe ainsi que l’aboiement d’un chien.

Deux rythmes distincts sont générés par les images en mouvement, toutes deux résultant d’un artifice. La balle de golf saccade le défilement du ruban jaune. La bande son joue le rôle d’interférence dans l’installation. Elle brouille la régularité des éléments visuels en intervenant de façon aléatoire par des bruits familiers.


 

^ haut